Catégories
Start-up et applications

Slash DGraph apporte des services de backend et de nœud gérés à l'écosystème GraphQL

DGraph, une startup basée à San Francisco qui se concentre sur la fourniture d'un service de backend GraphQL natif complet fonctionnant à l'échelle mondiale, a annoncé le 10 septembre 2020 la sortie de son produit phare, Slash GraphQL. Selon Manish Jain, PDG de l'entreprise, «Slash GraphQL supprime le travail de création d'un backend GraphQL rapide et évolutif.»

La plate-forme Slash DGraph fournit un service de stockage de données GraphQL qui se trouve au-dessus de la base de données graphique de DGraph avec un ensemble d'outils graphiques qui permettent aux développeurs de faire des activités de programmation GraphQL qui sont généralement effectuées dans le code.

Par exemple, le générateur de schémas Slash DGraph permet aux développeurs de créer des types GraphQL en entrant le nom et la description d'un type dans des zones de texte, puis en utilisant un tableau de curseurs pour configurer le type en construction. (Voir la figure 1 ci-dessous.)


Figure 1: Le générateur de schéma Slash DGraph permet aux utilisateurs de créer des types GraphQL graphiquement.

Une fois les types GraphQL définis à l'aide du générateur de schémas Slash DGraph, les types sont automatiquement enregistrés dans le backend DGraph en ne faisant rien d'autre que de cliquer sur le bouton Déployer de l'outil. Les capacités de stockage de données requises sont implémentées automatiquement dans les coulisses du service Slash DGraph.

Les développeurs peuvent ensuite ajouter des données au backend DGraph à l'aide d'une fonctionnalité appelée API Explorer. Les développeurs exécutent des requêtes et des mutilations GraphQL qui ont été automatiquement générées par la plateforme Slash DGraph sans avoir à écrire une seule ligne de code. (Voir la figure 2 ci-dessous)


Figure 2: l'explorateur d'API Slash DGraph permet aux développeurs d'exécuter des requêtes et des mutations GraphQL générées automatiquement en sélectionnant des champs et en ajoutant des données aux zones de texte sans avoir à coder.

Slash DGraph est destiné à être un service GraphQL entièrement géré. Il prend en charge la sécurité basée sur OAuth, ACL et TLS. En outre, le backend Slash DGraphQL est pleinement opérationnel avec des technologies telles que Apollo GraphQL, Postman, React et Angular.

Slash DGraph est actuellement utilisé par des sociétés telles que VMWare, Intuit, Siemens et Overstock.com, pour n'en nommer que quelques-unes.

La mission déclarée de DGraph est de fournir une échelle et un débit de production de Google à chaque développeur travaillant avec GraphQL, comme le déclare le PDG Jain, «avec Slash GraphQL, les développeurs cliquent sur un bouton et se voient présenter un point de terminaison / graphql. Ils définissent leurs schémas GraphQL et obtiennent immédiatement un backend prêt pour la production. Tout de suite, ils peuvent commencer à interroger et à muter des données, sans aucun codage. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *