Catégories
Start-up et applications

Google améliore l'API de pagination avec Kotlin

Google a publié une nouvelle version de l'API de pagination. La société affirme que Paging API 3 est une refonte complète de la bibliothèque basée sur Kotlin. L'idée était d'incorporer les modifications demandées par les développeurs, qui incluent une gestion plus simple des erreurs, des transformations de liste plus larges et la prise en charge des séparateurs de liste, de pied de page et d'en-tête. L'API alpha prend toujours en charge les utilisateurs Java. Voici ce que vous devez savoir.

L'API Paging 3 couvre un large éventail de fonctions. À la base, il permet aux développeurs de charger de grands ensembles de données au fil du temps de manière à réduire l'utilisation du réseau et à réduire la perte de ressources système. Il automatise certaines tâches que les développeurs devraient autrement entreprendre eux-mêmes.

Certaines des fonctionnalités incluent la possibilité de garder une trace des clés utilisées pour récupérer la page suivante et précédente, ainsi que de demander automatiquement la bonne page lorsque les utilisateurs font défiler les données chargées. L'API garantit que les utilisateurs ne peuvent pas déclencher plusieurs demandes en même temps et suit l'état de chargement afin qu'il puisse être affiché au bon endroit de l'interface utilisateur. Des fonctions de relance faciles sont proposées et l'API permet d'afficher des opérations courantes, telles que la carte ou les filtres, que le développeur utilise Flow, RxJava ou autres. Il fournit une implémentation simple du séparateur de liste et, enfin, réduit la mise en cache des données à une tâche simple. Google dit que certains d'entre eux sont rétrocompatibles avec Paging API 2.0, bien qu'il n'ait pas spécifié lesquels.

Google insiste sur le fait que l'adoption de l'API dans une application est un processus simple. Par exemple, la bibliothèque de pagination parle directement à l'architecture d'application Android recommandée dans chaque couche de l'application. Selon l'endroit d'où vous tirez les données, les développeurs peuvent implémenter un PagingSource ou un PagingSource et RemoteMediator. Des sources de données uniques, telles qu'un réseau ou une base de données, peuvent s'en tirer avec PagingSource, tandis que les données provenant de sources en couches, telles qu'un réseau et une base de données locale, ont également besoin de RemoteMediator pour fusionner les sources. Un PagingSource définit la source des données et comment extraire ces données et les afficher correctement. Cela se trouve dans la couche du référentiel

Google a créé la bibliothèque Paging 3 pour aider les développeurs à gérer des extractions de données simples et complexes grâce à la façon dont il gère les informations provenant de plusieurs sources. L'API Paging 3 est toujours en version alpha, donc, comme toujours, Google demande de l'aide pour aplanir les bogues. La documentation est disponible ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *